Algérie. L état des hôpitaux . Délabrement, saleté et manque de moyens.

Si on devait oublier la somme d’argent qui a été dépense durant les vingt dernières années, on comprendrait quelque peu l’état de nos hôpitaux. On dirait mème que cela est du à l’évolution du nombre de la population algérienne.

Qu est ce qui pourrait justifier cet état de délabrement hormis la négligence et le je-m’en-foutisme dont ont fait preuve ceux qui étaient payés et donc censés  veiller et maintenir l’état de nos hôpitaux.

Il est vrai que nos dirigeants n y ont pas recours. Ils partent à l’étranger pour se faire soigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.